• 250 visits
  • 5 articles
  • 21 hearts
  • 53 comments

Mes debuts 28/03/2014

Hello,mes poulettes. Bienvenue sur mon blog qui va parler essentiellement des one direction et peut être aussi autre chose mais je vais voir.Je voudrais que vous ne soyez pas trop sévère car je débute. Mais avant ,je vais me présenter. Je m'appel Charlène, j ai 15 ans depuis octobre. Je suis une directioneure. Je suis timide, gentille, drôle,amusante,... J aime m amuser car pour moi on à qu une seule vie donc faut profiter. Je suis brune, yeux vert avec un peu de marron, je suis grande,... Bon je crois que c est tout. Si vous voulez me connaître plus où savoir quelque chose dites le moi. Dans ce blog, je vais écrire des fictions alors please liser les et aimer merci bisous

Tags : présentation

La vérité éclate 10/05/2014


Prologue :

Je m'appel Léa, j'ai 15 ans. Dans ma vie tout va bien,j'ai la meilleure famille, j'ai une et un meilleur(e) ami(e) trop géniale, à l'école tout va bien. Bref, rien demander de plus. Jusqu'au jour où mes parents vont me dire quelque chose qui changeras ma vie à tout jamais.
———————————————
Voici mon prologue, j'espere qu'il vous plait.

Via Skyrock Android

Tags : Fiction One Direction ♥ .

Chap 1 : La vérité 11/05/2014

PDV Léa :
 
DRING, DRING
Oh putain. Je déteste ce réveil ! Je coupe le réveil qui m'a fait sortir de mon rêve où j'allais embrasser Cody Simpson ! Je suis ûr qu'il l'a fait exprès de sonner juste au moment où je vais l'mebrasser.Je décide de me lever et regarde mon tel. Je vois que j'ai un message de ma best : Kiera et de mon best : Thomy.
 
De ma Kiera <3
 
9h30 : Debout marmotte ! Cet aprèm, toi, moi et Thomy, on fait journée shopping donc tu te lèves et tu vas te préparer car tu met sune plombe à te préparer. On veint te chercher à 12h00. Fais gaffe car si qu'en on arrive et que tu n'est pas pête, ça va mal se passer ;)
 
Je reconnais bien ma beste. Kiera, je la connais depuis le berceau. On a le même délire,... On fait toujours les 400 coups. Elle est moi, on se complète énormément, on arrive à se comprendre sans se parler, on sait lire dans l'autre,...Je la considère comme une soeur. Bon revenons à nos moutons ( Xd : Harry ) Ah oui, j'oubliais, elle et moi, on est fan des One Direction.
 
A ma Kiera <3

10h00 : Coucou à toi aussi. je te promais que je serais prête quand tu seras là. Allez je vais me préparer. A toute ^^
 
Puis j'ouvre mon 2 message.
 
De mon Thomy <3
 
9h35 : Coucou ma grenouille. Je sais que Kiera a sans doute du t'envoyer un message pour te prévenir de notre journée mais je te le rappel comme même. Donc je te conseille d'aller te préparer car si quand on arrive, tu n'es pas prête, Kiera va te le faire regretter xd. Donc lève ton jolie petit cul de ton lit et va te préparer. Bisous :D
 
Voici mon best et celui de Kiera. Il est le mec, le plus drôle, le plus gentil,le plus beau... de la terre. Attention je ne suis pas amoureuse, c'est juste mon best et en plus il est gay donc voilà. Moi et Kiera, on le connaît depuis 8ans. Depuis on est inséparable, on se fait nommer le trio de choc ou le trio infernal. On fait tellement les cons que les profs en ontmarre de nous qu'ils font tous pour nous séparer même si on est bon dans toutes les matières donc on a jamis de retenu même si on fait les pîtres. Vous vous demandez pourquoi Thomy m'appel " ma grenouille". En faite, un jour, il y avait une arraignée sur ma jambe et j'ai sauté partout pour la faire partir et on aurait dit une grenouille. Donc voilà; Moi je l'appel "mon bizounours" car il est toujours joyeux et aime faire des calins.
 
A mon Thomy <3
 
10h01 : Coucou mon bizounours. J'ai bien reçu un message de Kiera pour me prévenir. Donc je vais aller tout de suite me prépare pour ne pas me faire démolir par Kiera. Et tu verras, je serais prête quand vous arriverez. Allez bisous ^^
Ps: mon petit cul t'emmerde ;)
 
Bon je vais vite aller me préparer.
 
Elipse jusqu'à 11h50 :
 
Olalala. Il est bientôt 12h00 et je dois encore me maquiller et sécher mes cheveux. Bon, je sèche mes cheveux. Voilà, je regarde l'heure. Merde il est 11h57. Je me maquille et je seuis enfin prête. Quand j'arrive en bas, la sonnette retentis. Je vais ouvrir toute heureuse d'être prête. Quand j'ouvre, ils me regardent et font de grans yeux.
  Kiera : WAW. Tu es prête. Ben dis donc. Mais qui es-tu et qu'as tu fait de notre amie Léa ?
  Moi :  AhAh. Très drôle. Je vous l'avais dit que je serais prête quand vous arriverez.
  Thomy : On croyais pas que ce serais vrai.
  Moi : Eh ben si. Bon, on y va ?
  Eux : Let's go
 
Elipse jusqu'à 17h30 :
 
J'ouvre ma porte, fais signe à mes ami(e)s et rentre chez moi. Je vais déposer mes sacs sur latable, je vais dans la cuisine, me prend un paquet d'oréo ( Xd : Niall ) et vais au salon, m'installe sur le canapée. J'allume la télé et tomebe sur Bob l'éponge. OUI? BOB. " chante le générique " J'adore Bob, je suis sa plus grande fan. C'est vrai car c'est le seul qui c'est cuire des pattés de crabe sous l'eau. C'est " The Best ". J regarde 3 épisodes de Bob jusqu'à mes parents éteingnent la télé et se mettent devant moi.
  Moi : Que puis-je pour vous mes parents ?
  Maman : On a quelque chose à te dire qui est très important qui va changer ta vie.
  Moi : Euh...
  Papa : Sache que ce qu'on va te dire est très dûr. Mais sache qu'on t'aime et qu'on t'a toujours aimé et qu'on t'aimera toujours.
  Moi : Vous me faîtes peur là.
  Maman : Bon, voilà...
 

 


  Je suis méchante d'arreter juste là mais je vous promet que je me rattrape au prochain chapitre.
Aussi non, à votre avis qu'est ce que les parents de Léa vont lui dire ? Que pensez-vous de la relation Léa, Kiera et Thomy ? Merci de commenté et à la prochaine $) A toute mes poullettes .

Tags : Fiction One Direction ♥ . - Chapitre 1. ♥

Chap 2 : Le départ 03/07/2014

 
                                                             
 
PDV Léa :
 
   Moi : Vous me faîtes peur là
   Maman : Bon, voilà
   Papa : Il y a 15 ans, nous avons eu du mal à faire un enfant et on en voulait tellement qu'on a décidé à aller à un orphelinat pour adopter un enfant ; On nous a montré plein d'enfants mais il y en avait qu'un qui nous plaisait, on a eu tout de suite eu le coup de foudre pour se bébé. On a demandé des informations sur ce bébé et on a su que c'était une fille, qui avait qu'1 mois et qu'elle était là depuis 1 semaine. Quand on a demandé si on pouvait la voir, on nous la apporter et c'était le plus beau bébé qu'on avait jamais vu. Alors on a tout de suite su que c'était elle qu'on voulait et ce bébé, c'est toi Léa. On t'a donc adopter, pour nous c'était une évidence que ce soit toi qu'on choisisse. La directrice nous a dit que t'appelait Léa donc on a gardé ce nom. Sache que même si tu es pas notre vraie fille, on t' aimé comme telle et on le regrette pas de t'avoir adopté. Tu es le plus beau cadeau que ce monde, nous a donné d'avoir.
   Moi : J'ai... J'ai été adopter ?
   Maman : Oui, ma chérie. Si on te l'a pas dit plutôt, c'est qu'on sentais que tu n'étais pas encore prête.
   Moi : Vous...Vous n'êtes pas mes parents ?
   Papa : Si on est tes parents, mais pas par le sang.
 
Mon monde vient de s'écrouler, j'ai vécu toute mon enfance dans un mensonge. Je suis pas la fille que je croyais être et cela depuis 15 ans. Mes parents m'ont abandonnées alors que j'avais qu'1 mois. Pourtant je ne pleure pas alors qu'au fond de moi, je suis détruit. Je sais pas quoi faire. Je me pose plein de question où je ne trouve aucune réponse. Qui sont mes parents ? Pourquoi m'ont-ils abandonnées ? Où vivent-ils aujourd'hui ? Ont-ils d'autres enfants ? ...

   Moi : Je...Je
   Papa : Je sais que tu es sous le choque ou encore en colère contre nous mais ...
   Moi : (le coupant) Je ne suis pas en colère contre vous mais contre mes vrais parents !
   Maman : Ma chérie, tu ne devrais pas t'énerver sur eux avant de savoir la vraie raison.
   Moi : ( m'énervant) JE NE VEUX PAS SAVOIR LA VRAIE RAISON ! JE M'EN FOUS, JE NE VEUX PAS AVOIR A FAIRE AVEC EUX. POUR MOI, C'EST VOUS MES PARENTS ET PERSONNE D'AUTRES ET SURTOUT PAS DES ETRANGERS !
   Papa : Calme toi, Léa.
 
Je souffle un bon coup et me calme. Puis regarde mes « parents » et reprend
 
   Moi : Qu'est-ce que vous savez sur eux ?
   Papa : On s'est qu'ils habitent à Londres, qu'ils ont des enfants, trois, je crois.
   Maman : Ta mère, te connaît. Elle a demandé à l'adoption qu'on lui envoie des photos et des infos sur toi. Tu sais, elle t'aime et je sais qu'elle n'a jamais voulu ça.
   Moi : Attend. Tu me dis que ma mère me connaît, qu'elle sait comment je suis mais elle n'est jamais venu me voir ?
   Maman : Oui.
   Moi : Pourquoi, elle fait ça ? Elle en a rien à faire de moi puisqu'elle m'as mis en adoption mais non, elle a besoin de savoir comment je suis,...
   Papa : Ne dis pas ça, tu ne sais pas pourquoi elle a fait ça. Ils ne voulaient peut-être pas ça.
   Moi : Tu te fous de moi ? Ils ne voulaient peut-être pas me foutre dans un centre d'adoption mais ils l'ont comme même fait. Et c'est quoi la raison, dit moi, toi et maman, vous parlez que de ça ?
   Maman : C'est pas à nous te le dire.
   Moi : OK, très bien. Vu que personne veut me le dire et que je suis en vacance, je vais aller rendre visite à mes parents pour qu'ils me disent cette vraie raison donc je vais à Londres.
   Papa : C'est une bonne idée. On est fière de toi.
 
Oui, j'ai menti à mes parents mais pas pour tout. Je vais bien aller à Londres, vois mes parents mais je ne veux pas savoir cette raison, je vais juste y aller pour leurs dire ma façon de penser sur tout ça et ça va chauffer, je vous assure. Je ne suis pas de nature méchante mais quand un truc me touche, je peux devenir très méchante et là, je ne peux supporter. Tout le monde aurait réagit comme moi, si ils étaient à ma place.
 
   Moi : Je peux y aller avec Kiera et Thomy ?
   Papa : Oui, si leurs parents sont d'accord et tu pourras aller à la maison que ta grand-mère t'a laissé ?
   Moi : Bonne idée, merci.
 
Je laisse mes parents dans le salon et je monte dans ma chambre. Arrivé dans celle-ci, je m'écroule dans mon lit et prend mon tel. J'envoie un message à Kiera et Thomy.
 
A ma Kiera <3 et A mon Thomy <3
 
18h00 : Wesh, je sais que l'on s'est vu tout à l'heure mais j'ai besoin de vous tout de suite, je suis BDR ( bout du rouleau ). Venez chez moi, please. Besoin de votre soutient:(
 
Après avoir envoyé mon message, je me lève de mon lit et vais à mon lecteur CD. Je prend le CD des One Direction « Take Me Home » et le met en route jusqu'à la chanson de mon choix « summer love » et la met en route. Je sais que ça à rien avoir avec mon problème mais cette chanson, à chaque fois que je l'entend, me fait un bien fou ou me fait pleurer car dessus je vois des images passer dans mon esprits qui soient bons ou mauvais que j'ai vécu. Et cette fois, c'est tout les bons moment que j'ai passés avec mes parents pendant mes 15 années. Après plusieurs minutes, je pleure en voyant tous les bons souvenirs que j'ai avec eux. Après un moment, je pleure toujours mais j'entends des bruits dans l'escalier et ma porte s'ouvre. Je vois Kiera et Thomy. Dés qu'ils me voient, ils viennent vers moi et me prennent dans leurs bras. Je pleure plus fort que tout à l'heure et ils me serrent plus fort dans leurs bras. On reste quelques minutes voir des heures comme ça jusqu' à mes larmes se calment et ils s'éloignent juste un tout petit peu pour voir mon visage.
   Moi : Je suis désolé.
   Kiera : Tu ne dois pas l'être, on comprend que ce que tu vis à cet instant doit être horrible.
   Thomy : Oui, quand on est arrivé, tes parents nous expliquer ce qui c'est passé et on comprend à peut près ce que tu vis même si on a jamais vécu ça .
   Moi : Merci.
   Kiera : T'inquiète, on est là pour toi, ma chérie. Je sais que c'est dur mais sache que t'es pas toute seul, on est là avec toi.
   Thomy : On ne t'abandonneras jamais.
   Moi : Je vous adore, vous êtes les meilleurs amis du monde. Qu'est-ce que je ferais sans vous ?
   Kiera : Rien de bon.
   Thomy : Tu ferais que des conneries même si tu en fais avec nous (sourit )
   Moi : Je peux vous demander quelque chose ?
   Thomy : Bien sûr.
   Moi : Voilà, je vais aller à Londres pour voir « mes parents » et régler cette histoire et je voudrais que vous venez avec moi.
   Kiera : Oh oui, j'ai toujours voulu aller à Londres. On verra peut-être les One Direction.
   Thomy : Kiera, je crois que c'est le moment de parler de ça et on va pas là-bas pour ça !
   Moi : Donc c'est oui ?
   Kiera : Bien sûr, et on pourrait peut-être aller voir les One direction à un de leurs concerts ?
   Moi : Bien sûr, on peut rester plus longtemps, genre 1 semaine voir 2.
   Kiera : Trop cool
   Thomy :Que vais-je faire de vous franchement ?
   Moi : Nous surveiller.
   Thomy : Pour pas changer.


Elipse jusqu'à 5 minutes avant l'arriver à Londres :

 
Dans 5 minutes, nous arrivons à Londres avec Kiera et Thomy. Nous allons y rester soit 1 ou 2 semaines, c'est à nous de voir mais je crois que ça va être 1 semaine. J'ai appris tout ce que j'avais besoin de savoir sur « mes parent », c'est à dire leur adresse. Je sais que ça sur eux car il y a pas plus de détail donc pas de nom de famille,... Mais peut importe, je n'ai pas besoin de savoir puisque jusqu' après notre discussion, je ne les verrais plus jamais. J'irai les voir demain car là, il est trop tard quand on va attérir.

 
   Voie de l'hôtesse : Veuillez attachez vos ceintures, nous allons attérir. Merci.

 
Je m'attache et serre fort mes accoudoirs. Oui, j'ai peur. Kiera et Thomy qui sont de chaque côtés de moi, me prennent chacun une main pour me calmer et monter qu'ils sont là. Je ferme mes yeux et attends que l'on se pose au sol. Quand je sens qu'on touche le sol, je serre plus fort les mains de mes amis. Puis l'avion s'arrête et on descend de l'avion puis on prend chacun nos valises et on va vers un taxi. Je lui donne l'adresse et on va vers la maison que j'ai hérité de ma grand-mère. Quand le taxi nous dépose devant la maison, Kiera et Thomy étaient bouche bée devant la grandeur de la maison. Moi, j'étais déjà venu ici donc ça ne me choque pas. Ma grand-mère avait une villa, elle était très riche car elle était top model donc sa rapporte de l'argent. On rentre dans la villa. On voit un grand salon avec écran plat, grand canapé, avec play station, wii,.. Puis on vit une grande salle à manger, on monte à l'étage ou l'on trouve plusieurs portes. La première est une immense chambre avec salle de bain. La deuxième est une salle de gym. La troisième est une autre chambre avec elle aussi sa salle de bain. La 4 et 5 ème sont aussi des chambres toujours avec leurs salles de bains. La 6 ème est une salle de musique avec plein d'instruments, des micros, des chênes de radios et encore plein d'autres choses que je saurais dire le nom. La 7 ème est une bibliothèque. On redescend et on voit une porte près du salon. On l'ouvre et on voit une grand et belle piscine chauffé avec un couloir qui mène à des saunas, un autre couloir conduit à des douches et un autre couloir conduit à une salle de détente avec transats,... On retourne au salon et on ouvre la bée vitrée pour aller à l'extérieur. Il y a une grande terrasse avec une table et des chaises, un grand jardin ou l'on peut voir un terrain de foot et encore une fois, il y a une piscine. On rentre à l'intérieur et on s'installe sur le canapé.

 
   Thomy : Ta grand-mère était riche. T'as vu la maison, on dirait une maison de stars.
   Moi : Ma grand-mère était une grande top model.
   Kiera : Tu as de la chance, cette maison est à toi.
   Moi : Oui, je peux vivre à Londres, si je veux. Bon je vais au lit, je suis crevés.
   Thomy : Je te suis.
   Kiera : Moi aussi.
   Moi : Bonne nuit.
   Eux : Toi aussi.

 
Et on va chacun dans nos chambres et après mettre mise en pyjama, je m'endors et va dans les bras de Morphée.

 
Elipse jusqu'au matin :

 
Je me réveille de mauvaise humeur car c'est le grand jour. Je vais enfin rencontrer « mes parents ». Je me lève et je vais me préparer. Je descends et je vais dans la cuisine. Je suis habillée et maquillée. Quand j'arrive dans la cuisine, je vois Thomy et Kiera.

 
   Thomy : Salut, tu es déjà prête.
   Moi : Oui ( un peu froidement )
   Kiera : Toi, tu n'es pas de bonne humeur.
   Moi : Exact.
   Thomy : Bon ben...
   Moi : Je suis désolé de t 'avoir répondu froidement,Thomy.
   Thomy : C'est pas grave, ma petite grenouille.

 
Je souris et vais dans ses bras. Thomy, c'est comme un grand frère pour moi et Kiera et je ne supporte pas me fâcher avec lui. Je l'adore trop pour être en colère longtemps contre lui. Je me blottis contre lui et il me serre contre lui. Puis je me détache de lui et je vais faire un gros câlin à Kiera. Je quitte ses bras et commence à déjeuner. A 14h00, je décide d'y aller seul et je dit au revoir aux autres et je m'en vais. Un taxi me dépose devant la maison et je vais sonner. Je souffle un bon coup et essaye de me calme. Après 2 minutes, une femme vient m'ouvrir. Quand elle me voit, elle est surprise et fait les yeux ronds.


   Moi : Bonjour maman (parle froidement). Je vois que tu me reconnais (sourit).

 


 

Voilà e chapitre 2. J'espère qu'il vous a plu. Désoler pour les fautes d'orthograhes, je suis nul pour ça. Le chapitre 3 est en cours donc il ne va pas tarder normallement. Alors à votre avis que va-t-il se passer ? Vous le serez au chapitre 3

Tags : adoptions - One Direction ♥ - Ficrion

Chap 3 : Le règlement de compte 05/04/2015

 
 
Chap 3 : Le règlement de compte

 

 

PDV Externe :

 La femme n'en croyait pas ses yeux. C'est bien elle. Sa fille se trouvait bien devant ses yeux. Elle se sentait heureuse de la voir enfin mais on dirait que le plaisir n'est pas partagé par sa fille. Elle ne savait pas quoi dire à la phrase de sa fille, les mots étaient coincés dans sa gorge et elle ne savait pas si sa fille attendait une réponse de sa part.

 

PDV Léa :

 Je me retrouve devant ma «mère». Je la regarde de la tête au pied et je dois avouer que c'est une belle femme.

    Moi : Je sais même pas si je dois vraiment t'appeler comme ça car faut l'avouer, tu le mérites pas !
    Elle : Appel moi Karen.
    Moi : Je vois que tu es surprise de me voir et même heureuse mais tu peux tout de suite arrêter de sourire. Mes parents m'ont enfin dis la vérité. Ils m'ont pas tout dit car pour eux, ce ne sont pas à eux de tout me dire, je crois que vois de quoi je parle. Ils m'ont juste expliqué qu'ils m'ont adopté et qu'ils t'envoyaient des photos et des infos sur moi. Ils ont dis aussi que tu avais des enfants mais pas la raison de mon abandon.

    Karen : Je ne t'ai pas ...
    Moi (lui coupant la parole) : Je ne veux rien savoir, je suis pas venu pour cela !
   Karen : Je ne comprends pas. Tu veux pas savoir ce qui s'est passé ?
   Moi : C'est bien, tu comprends vite . Je suis ni venu pour t'écouter ni pour te pardonner de ce que tu m'as fait.
   Karen : Mais pourquoi ?
   Moi : Tu as vraiment cru que j'allais venir et te pardonner pour qu'on forme une belle petite famille mais tu peux effacer cette pensée tout de suite de ta tête. Je suis là pour t'expliquer ma venue et mettre les points sur les «i».
    Karen : Mettre les points sur les «i» ?
   Moi : Oui, bon je vais être clair. Je te préviens que ce n'est plus la peine de demander des nouvelles de moi et des photos à mes parents car tu n'auras plus rien. Je ne veux rien à faire avec toi, avec ton mari et avec tes gosses. Pour moi, vous êtes des étrangers et ça restera comme ça. Vous n'êtes pas ma famille, j'ai rien à faire avec vous. Ma famille, c'est mes parents adoptifs et personne d'autres. Je n'ai rien à faire si eux et moi ont à pas le même sang, ce sont comme même mes parents et non vous. Je ne te pardonnerai jamais à toi et à ton mari de m'avoir abandonné ! Quels parents peuvent abandonner leur enfant qui à a peine 1 mois et qui en plus ces parents ont déjà des enfants. Je ne veux même pas savoir le pourquoi. Ce qui me fait rire, c'est vous m'abandonner mais vous osez encore demander de mes nouvelles.Si je suis là, c'est pour te dire tout ça mais aussi pour que tu me voies pour la dernière fois car tu ne me verras plus jamais. Alors profite parce que tu n'en auras plus l'occasion. Tu ne sauras jamais si je me suis marier, si j'ai des enfants,... Tu seras dans l'ignorance jusqu'à ta mort. Tu n'as cas t'en vouloir à toi même. Tu peux pleurer autant que tu veux, je ne reviendrais pas. Bon ,voilà, je crois que j'ai tout dis. Je vais te laisser maintenant.
    Karen (en pleure) : Tu peux pas me faire ça, nous faire ça. On t'aime ! Tu es notre fille. On a été triste toutes ces années de ne pas pouvoir être au près de toi mais ce n'est en aucun cas notre faute, tu dois m'écouter. On ne l'a pas voulu ! Chaque jour, on se demandait ce que tu faisais,... On s'inquiétait mais on n'a jamais cessé de t'aimer et de penser à toi. Tu ne peux pas partir comme ça.
    Moi : SI, JE LE PEUX ET JE VAIS LE FAIRE. TOUT CA, C'EST VOTRE FAUTE, CE N4EST PAS LA MIENNE. C'EST VOUS QUI AVEZ VOULU DE CETTE SITUATION ! DONC C'EST PAS LA PEINE DE FAIRE LA VICTIME ! MA DECISSION EST PRISE ET JE NE REVEIENDRAIS PAS DESSUS !!!



Pendant que je parlais, je n'avais pas vu qu'une bande de garçon s'était rapproché. Quand j'ai fini de crier, l'un d'eux commença à parler. Ils portaient tous des lunettes et des casquettes.

    Mec : C'est quoi ce bordel ? C'est qui maman et pourquoi elle te crie dessus ?
    Moi : Oh, c'est lui ton fils (parlant à Karen). Je suis enchanté de te rencontrer (parlant à mon frère ironiquement)

 Mon frère partit prendre Karen dans ses bras car celle-ci était en pleure. Il me lança un regard mauvais que je lui rendis par un sourire.

    Frère (froidement) : T'es qui toi ? Tu as vu ce que tu as fait à ma mère ! Ça ne va pas dans ta tête. Pour qui tu te prends, elle ne t'a rien fait alors laisse la tranquille.

 Je commence à rigoler, je vois que Karen se raidit et je sais à partir de là que son fils ne sait pas qui je suis et qu'il ne connaît pas mon existence.

    Moi (froidement) : Oh , tu crois ça. Tu vois cette femme que tu appels maman, elle m'a fait quelque chose que tu ne peux pas imaginer. Et pour ça, je ne lui pardonnerai jamais.
   Frère : De quoi elle parle maman ?
    Moi : Pendant que ta mère va tout expliquer, moi je m'en vais et vous ne me verrez plus jamais. A dieu, c'était un plaisir.
   Karen : NON ! S'il te plaît. Ne part pas, tu peux pas me faire ça, nous faire ça !
   Moi : Je vais me gérer et personne pourra me faire changer d'avis.
   Karen : Non, que puis je faire pour que tu changes d'avis ?
   Moi : Il y a rien à faire, c'est trop tard. C'est toi qui a voulu ça avec ton mari. Je n'ai rien demandé moi à l'époque.
   Frère : Je ne comprends pas ?
   Moi : Je crois que ce serait le temps de dire la vérité à ton fils , tu ne crois pas. Il a le droit de savoir comment tu es, montrer ta vrai nature. Je suis déçu que tu ne leur à rien dit sur mon existence mais bon c'est trop immonde que ce que tu as fait, que j'aurais honte moi aussi.
   Karen : Si on ne leur a rien dit, c'est qu'on voulait pas qu'ils s'espèrent te voir un jour alors qu'on n'était pas sur que l'on pourrait te voir nous.
    Moi : Et les autres ils ne savent pas non plus ? Tu en a combien, dit moi ?
    Karen : J'ai deux autres filles de 24 et 21 ans, lui, il a 20 ans. Et non, elles ne savent pas.
    Moi : Super.
   Frère : De quoi on s'est pas ?
    ... : Il se passe quoi ici ?
    Frère : Ah papa. Je comprends pas ce qu'il se passe. Tu peux m'aider à comprendre.

 Donc voilà mon «père». Il ne me vois pas car je suis de dos à lui donc je me retourne et dés qu'il me vois, il se raidit et fais de gros yeux.

     Moi : Je vois que tu me reconnais aussi, papa.
     Karen : Geoff, elle veut partir !
     Moi : Ta femme a raison, je vais partir et vous ne me verrez jamais alors profite car tu n'en n'auras plus l'occasion.
    Geoff : Tu peux pas nous faire ça, tu es notre fille !
    Frère : Attendez quoi ?
    Moi : Je vais t'expliquer mon chère frère dont je ne connais pas le nom. Tu vois, je m'appel Léa et il y a 16 ans, mes parents qui sont tes parents m'ont abandonné et m'ont placé dans un orphelinat alors que j'avis à peine 1 mois. J'ai été adopté par des personnes incroyables et jusqu'à il y a quelques jours ou mes parents m'ont expliqué qu'ils m'ont adopté. Mais le pire c'est que tes chères parents osent demander des nouvelles de moi à mes parents ! Ils savaient exactement où j'étais, ils savaient tous sur moi mais ils ne sont jamais venu me voir. Donc je te déclare que tu as une petite soeur de 16 ans et que tu ne me verras plus jamais à cause de tes parents car je ne leur pardonnerai jamais de ce qu'ils m'ont fait. Pour moi, ta famille et toi, vous êtes des étrangers et je ne veux rien à faire avec vous. J'ai souffert comme j'ai jamais souffert quand j'ai appris la vérité. Plein de larmes ont coulé sur mon visage, je me sentais trahi, mal sachant que tous ce que je croyais être ma famille, n'était pas le cas. Je me suis posé plein de question sur le pourquoi du comment mais je ne veux même pas savoir de réponses.

Je commençais à pleurer au fur et à mesure de mon monologue.


    Moi :  Je sais même pas ton nom alors que tu es sensé être mon frère. Pendant des années, je révais d'avoir des grands-frères et grandes-s½ur et la, j'apprend que j'en ai 3. Je révais que ceux-ci me protège de ce qu'ils m'ont fait souffrir, que je pouvais compter sur eux, les comparaient à des héros,... Mais non, j'ai rien eu de tout ça alors que en fait, j'en avais mais que je ne connaissais pas leurs existences. Mais tu vois le pire là, c'est que tu connaissais même pas mon existence car nos chères parents n'ont pas trouvés bon de vous le dire. Je suis pas de nature méchante mais là c'est au-dessus de mes forces d'être gentille. Je suis désolée.


Pendant tout le long de mon monologue, je pleurais et tous les autres m'avaient écouter avec attention. Karen était en pleure, Geoff avait les larmes aux yeux, mon frère, je ne savais pas car il a ses lunette. Je remarquais aussi que les copains à mon frère étaient toujours là et qu'ils avaient tout écouter. Je partis en courant. J'entendais qu'on me criait après mais ne me retourna pas. Je pris un taxi et retourne chez moi, toujours en pleure.








------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voilà le chapitre 3. J'espère que vous aimez et désole pour les photos d'orthographe.